Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

http://images3.photomania.com/3436206/1/rad98948.jpg


Bienvenue sur mon blog !

ceci n'est pas une présentation. 

Articles Récents

Blog-Mouton

23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 17:37

Il y a 4 ans, trois mois, et un jour, je me disais que c'était super. J'allais être maman. Un peu flippée et douloureuse (on allait m'ouvrir le bide), mais contente. J'allais rencontrer mon fils..

 

Les temps d'avant, j'étais une jeune nana, pleine de principe, de "mon fils sera comme ça, et pas comme ça", "il sera sage, il ne criera pas, sinon, gare à la fessée". "L'allaitement passé 12 mois, c'est bizarre". 

Je pensais que certaines choses étaient dramatiques, que ça valait le coup de s'emporter et de gueuler très fort, pour tout, pour rien. 

Je pensais que tout serait toujours "tranquille", je pensais que je survivrai pas à des nuits de moins de 10h plusieurs fois d'affilée, que je m'en sortirai tranquillement, que je reprendrai le boulot tranquillement aux 6 mois de mon enfant.

 

Y'a 4 ans, trois mois, et  un jour,

J'étais une imbécile, pétrie de principes à la con.
J'étais obtue, impatiente, colérique.

J'étais perdue, je me sentais souvent mal, ou seule.

 

Puis IL est arrivé. Je me souviens de ce jour comme d'hier.

Je me souviens de la main d'Olivier qui serrait la mienne.

Je me souviens de la carresse dans les cheveux de l'infirmière, pendant qu'on offrait une sortie de secours à mon petit homme.

Je me souviens des larmes qui ont brillé dans les yeux de son papa quand nous avons pu être réunis tous les 3.

 

Puis je me souviens la détresse des premiers mois.. la peur, l'angoisse, la folie "et si je ne l'aimais pas ?? et si j'avais fait la plus grosse bêtise de ma vie ??".... La folie de croire qu'on aimera pas son enfant, jusqu'au jour ou il vous envoie soudainement un uppercut d'un seul regard. 

Je me souviens de ce premier "regard", LE regard, celui qui m'a tranché les tripes sans pitié. Celui qui m'a coupé le souffle et m'a hurlé dans la tête "C'EST MON FILS !! Je l'aime plus que ma vie...."...

 

Aujourd'hui, je suis toujours une imbécile, avec beaucoup moins de principes (j'allaite ma 18 mois, mon petit soleil arrivé entre deux. J'essaie de ne jamais m'emporter physiquement, j'ai des échecs, mais j'y travaille), je suis toujours parfois obtue, impatiente, et un peu colérique.

Mais je suis tout ça mille fois moins. Et d'autres choses milles fois plus. 

Et ces évènements qui me semblaient insurmontables, essentiels, me semblent futilités, et sans intérêt. 

Même lorsque mes amis ou ma famille sont loin, je ne me sens jamais seule, j'ai rempli des choses en moi dont je ne soupçonnait même pas le vide auparavent. Ils comblent mes angoisses, de la même façon qu'ils les ont touché sans réserve, pour m'obliger à les affronter.

Ils m'ont appris la vie, qui j'étais, et pourquoi j'étais là.

Ils nous ont appris à Olivier et moi que même quand c'est pas facile, l'union fait toujours la force. Que même si on continue parfois à se combattre, on est tous les 2 pour affronter le quotidien.

 

Il y a 4 ans, 3 mois, 1 jour, je crois que c'est le jour ou j'ai commencé à être. 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

khris76 23/10/2012 21:51


comme touchant ce que tu dis

isabelle 23/10/2012 20:43


belle prise de conscience et larme à l'oeil, tu es une super maman et vous etes une belle famille gros bisous à vous 4

nico 23/10/2012 20:23


C'que tu te décris bien quand même, et l'écho que ça renvoit (enfin à moi, sans doute à nous)


Moi j'suis heureux de connaître quelqu'un comme toi, tu te rends sans doute pas compte, mais compte tenu des circonstances tu es vraiment exemplaire !


Bon, pour te vexer un coup, t'as fait des phautes intolérables, boudiou, c'est quoi ton cursus, déja ???^^

vivi 23/10/2012 20:05


c'est très joliment dit ....très touchant!!!!c'est important de se trouver, et surtout de trouver un sens à sa vie,de savoir à quoi on sert,et qui on est vraiment! je suis contente pour toi que
la maternité contre toute attente et toutes tes angoisses te l'ait révélé!je pense que cela t'a permis de remplir un grande vide en toi, un vide provenant certainement d'un sentiment d'abandon,
de rejet,d'un manque d'amour intense,je suis contente qu'Olive soit là à tes côtés et que tu aies maintenant tes enfants qui te permettent de te combler de l'intérieur, de remplir l'espace
vacant! de réparer les blessures....n'oublies pas que je t'aime très très très fort aurélie!et oui tu peux être fière de toi et fière de la mère que tu es envers tes enfants!j't'embrasse enfin je
vous embrasse tous les 4! bisous!vivi